Afrique du Sud - Algérie - Angola - Benin - Burkina Faso - Burundi - Cameroun - Centrafrique - Comores - Congo - Côte d'Ivoire - Djibouti - Egypte - Erythrée - Ethiopie - Gabon - Gambie - Ghana - Guinee - Guinee Bissau - Guinee Equatoriale - Iran - Kenya - Liberia - Libye - Madagascar - Malawi - Mali - Maroc - Mauritanie - Niger - Nigéria - ouganda - Rwanda - Sénégal - Sierra Léone - Somalie - Soudan - Tchad - Togo - Tunisie - Turquie - Zimbabwe -
Africa TV

Vaste offensive de l'armée nigériane contre les islamistes de Boko Haram

Dépêches
L'agent présumé de la CIA arrêté à Moscou enquêtait sur l'attentat de Boston
Jerry Brown, sauveur de la Californie
Merkiavel va nous sauver de Merkel
Le combat de Cécile Kyenge pour l’intégration sera long
Géorgie: Mystérieuse opération à Lopota
Dossiers
Mexique: plus de 85.000 manifestants contre la violence
MEXICO (AFP) - Plus de 85.000 personnes, selon une estimation des auto(...)
Ouganda: Total achète pour 1,47 milliard de dollars le tiers d'un gisement de Tullow Oil
Le géant pétrolier français Total a annoncé mercredi avoir acheté pour(...)
L'Egypte mise sur le tourisme "révolutionnaire"
Quelques semaines après la révolte qui a poussé les visiteurs occident(...)
Plus tôt l'Allemagne sortira du nucléaire, mieux ce sera, assure Merkel
Plus tôt l'Allemagne sortira du nucléaire, mieux ce sera, a déclaré la(...)
Yémen: Saleh prêt à quitter le pouvoir début 2012
Le président yéménite contesté Ali Abdallah Saleh est prêt à quitter l(...)
Reactions de la diaspora


Etats-Unis: "va en enfer Barack", polémique autour d'une publicité dans le métro

Japon: le combat exemplaire d'un maire pour sa ville et ses deux fils

Corruption: le Fonds mondial de lutte contre le sida doit améliorer ses contrôles

Les Nations unies déclarent deux régions du sud de la Somalie en famine

Syrie et Libye exhortées par le G8 à mettre un terme aux violences

L'Europe promet d'aider Ouattara à stabiliser la Côte d'Ivoire

L'UA demande à Gbagbo de céder immédiatement le pouvoir

Immigration : Rome demande à l'UE d'accueillir des immigrés

Sommet de la Cédéao sur fond de crise ivoirienne qui s'aggrave

Partenaires










Autres sites d'informations sur la guinée >>
Rwanda: six morts dans l'effondrement d'un immeuble

Société  >  

Six personnes ont été tuées et cinq grièvement blessées dans l'effondrement d'un immeuble en construction mardi au Rwanda, 30 personnes ayant survécu, selon un bilan définitif annoncé mercredi par la police, qui a annoncé la fin des opérations de secours.

"Les opérations de secours sont terminées, nous retirons désormais les décombres", a déclaré à l'AFP le chef de la police Eric Mutsinzi sur le site de la catastrophe à Nyagatare, ville située à une centaine de km au nord-est de Kigali.

Selon un médecin légiste de la police, le Dr François Sinayobye, "36 personnes ont été sorties" des décombres.

"Six sont décédées, 12 sont sorties de l'hôpital, 13 blessés légers sont en observation, 5 sont gravement blessées", a-t-il précisé.

Près de vingt ans après le génocide contre la minorité tutsi en 1994 (au moins 800.000 morts selon l'ONU), qui avait mis le pays à genoux, le Rwanda en forte croissance économique connait depuis plusieurs années un boom immobilier, notamment dans Kigali en chantier permanent.

Tard mardi soir, la police avait annoncé que seulement 36 personnes étaient présentes sur le site au moment où l'immeuble de quatre étages en construction - dont le gros oeuvre était achevé - s'est effondré, vers 15H00 (13H00 GMT).

Plus tôt dans la journée, les autorités rwandaises avaient dit craindre qu'une cinquantaine, voire une centaine de personnes, soient ensevelies sous les décombres.

Les victimes, des ouvriers du chantier
"On a demandé à ceux qui étaient sur place le nombre de personnes avec lesquels ils travaillaient", a déclaré sur les lieux le Dr King Kayondo, chirurgien de l'Hôpital militaire de Kanombe à Kigali, pour expliquer comment les secours étaient parvenus à l'estimation de 36 personnes coincées.

Selon les autorités, toutes les victimes étaient des ouvriers du chantier.

Sur le site, un médecin local, toujours présent mercredi avec un ambulance et une équipe médicale, a néanmoins contesté l'aspect définitif de l'estimation de la police.

"Personne ne sait qu'il n'y a plus personne" sous les décombres, a affirmé le Dr Patrick Byiringiro, médecin à l'hôpital de Nyagatare, "on ne sait pas exactement combien (d'ouvriers) étaient venus travailler", assurant que parmi les victimes sorties des décombres figurait "un passant qui a été hospitalisé".

"Il y avait aussi le propriétaire de la maison, qui était là en train de superviser (le chantier). Il a été évacué. Il était là car il voulait hâter le travail", a assuré le Dr Byiringiro.

Ce scepticisme quant au bilan final paraissait partagé par certains témoins de l'accident.

"C'est fini?", s'étonne Jimmy, un chauffeur de moto taxi de 23 ans, en voyant mercredi matin repartir les deux tractopelles mobilisés pour déblayer les débris. "Je ne suis pas convaincu que tout le monde soit sorti des décombres".

Un nuage de poussière pour alerte

"Il y avait toujours du monde devant le bâtiment. Il faisait de l'ombre et les gens s'abritaient, il y en avait qui regardaient la construction. En plus ce jour là c'était le jour de paie pour les travailleurs", poursuit-il.

Le témoin estime à "au moins 60" le nombre de personnes dans ou à proximité immédiate du bâtiment qui s'est effondré, et le petit groupe massé mercredi à ses côtés acquiesce.

Beaucoup de gens ont cependant pu s'enfuir à temps, ajoute ce chauffeur de taxi moto.

"Tout d'un coup il y a eu un nuage de poussière. Les gens ont commencé à fuir et la maison a commencé lentement à tomber (...) Il y avait plein de gens devant le bâtiment, mais grâce à la poussière beaucoup ont pu fuir" avant que le bâtiment ne s'effondre. La police et les secours sont ensuite arrivés très vite, en moins d'une demi heure, ajoute le témoin.

Les causes de l'effondrement de l'immeuble, censé abriter de petits commerces, n'étaient pas connues dans l'immédiat.

"Nous ne pouvons confirmer dans le détail les raisons de l'effondrement de l'immeuble, mais cela fera l'objet d'une enquête (...) qui commencera dès que les opérations de secours seront terminées", avait assuré la police mardi soir.

Un étudiant en ingénierie topographique assure avoir recueilli bien avant l'accident des témoignages d'ouvriers s'inquiétant de la pérennité de l'ouvrage qu'ils bâtissaient, un témoignage qui n'a pu être recoupé immédiatement par d'autres sources.


IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE


RECHERCHER
   
Zoom sur 3 pays
Un soldat français tué dans un accident de la route au Mali

Au Sénégal, grand ménage au sein de la fonction publique

Rwanda: l'opposante Victoire Ingabire plaide sa cause alors que s'achève son procès en appel

Zoom Photos
Le médiateur Blaise Compaoré tend la main(du diable)au CNDD
Obama renoue avec la Chine
Les Guinéens disent non à la candidature du Capitaine Dadis
Les nouveaux président et vice présidente de l'Union Européenne
Le médiateur Blaise Compaoré tend la main (du diable)au Capitaine Dadis
Obama consolide les relations USA - Chine
La junte qui a pris la Guinée en otage (Sékouba, Dadis,Toto)
Les Guinéens disent " NON" à la candidature du capitaine Moussa Dadis Camara
Herman van Rompuy, le nouveau président de l'Union Européenne


Reactions de la diaspora  ::  Partenaires  ::  Zoom sur 3 pays  ::  Zoom Photos  ::  Contact  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro