Afrique du Sud - Algérie - Angola - Benin - Burkina Faso - Burundi - Cameroun - Centrafrique - Comores - Congo - Côte d'Ivoire - Djibouti - Egypte - Erythrée - Ethiopie - Gabon - Gambie - Ghana - Guinee - Guinee Bissau - Guinee Equatoriale - Iran - Kenya - Liberia - Libye - Madagascar - Malawi - Mali - Maroc - Mauritanie - Niger - Nigéria - ouganda - Rwanda - Sénégal - Sierra Léone - Somalie - Soudan - Tchad - Togo - Tunisie - Turquie - Zimbabwe -
Africa TV

Vaste offensive de l'armée nigériane contre les islamistes de Boko Haram

Dépêches
L'agent présumé de la CIA arrêté à Moscou enquêtait sur l'attentat de Boston
Jerry Brown, sauveur de la Californie
Merkiavel va nous sauver de Merkel
Le combat de Cécile Kyenge pour l’intégration sera long
Géorgie: Mystérieuse opération à Lopota
Dossiers
Mexique: plus de 85.000 manifestants contre la violence
MEXICO (AFP) - Plus de 85.000 personnes, selon une estimation des auto(...)
Ouganda: Total achète pour 1,47 milliard de dollars le tiers d'un gisement de Tullow Oil
Le géant pétrolier français Total a annoncé mercredi avoir acheté pour(...)
L'Egypte mise sur le tourisme "révolutionnaire"
Quelques semaines après la révolte qui a poussé les visiteurs occident(...)
Plus tôt l'Allemagne sortira du nucléaire, mieux ce sera, assure Merkel
Plus tôt l'Allemagne sortira du nucléaire, mieux ce sera, a déclaré la(...)
Yémen: Saleh prêt à quitter le pouvoir début 2012
Le président yéménite contesté Ali Abdallah Saleh est prêt à quitter l(...)
Reactions de la diaspora


Etats-Unis: "va en enfer Barack", polémique autour d'une publicité dans le métro

Japon: le combat exemplaire d'un maire pour sa ville et ses deux fils

Corruption: le Fonds mondial de lutte contre le sida doit améliorer ses contrôles

Les Nations unies déclarent deux régions du sud de la Somalie en famine

Syrie et Libye exhortées par le G8 à mettre un terme aux violences

L'Europe promet d'aider Ouattara à stabiliser la Côte d'Ivoire

L'UA demande à Gbagbo de céder immédiatement le pouvoir

Immigration : Rome demande à l'UE d'accueillir des immigrés

Sommet de la Cédéao sur fond de crise ivoirienne qui s'aggrave

Partenaires










Autres sites d'informations sur la guinée >>
Mexique: plus de 85.000 manifestants contre la violence

Dossiers  >  

MEXICO (AFP) - Plus de 85.000 personnes, selon une estimation des autorités de la ville, ont défilé silencieusement dimanche à Mexico contre la violence provoquée par les narcotrafiquants et la riposte militaire de l'Etat, point culminant d'une marche de quatre jours partie jeudi de Cuernavaca, à 90 km au sud de la capitale mexicaine.

La marche "pour la paix, la sécurité et la justice" a été lancée à l'initiative du poète et journaliste Javier Sicilia, dont le fils a été assassiné en mars. A la tête d'une foule silencieuse porteuse d'une marée de ballons blancs portant les noms de victimes de la violence, Javier Sicilia a pénétré en fin d'après-midi sur le Zocalo, l'immense place centrale de Mexico, alors que seules se faisaient entendre les cloches de la cathédrale.

Les manifestants demandent la fin des violences des narcotrafiquants et le retrait rapide des 50.000 soldats qui sont chargés d'affronter les cartels de la drogue depuis décembre 2006, date de l'arrivée au pouvoir du président mexicain Felipe Calderon.

Selon les chiffres officiels, cette offensive a fait 34.600 morts entre décembre 2006 et décembre 2010. Selon des estimations de la presse, plus de 3.000 personnes supplémentaires ont trouvé la mort depuis le début 2011.

"Nous voulons donner des visages, des noms, des dates, à chacune ces 40.000 victimes qu'a laissées derrière elle cette stratégie meurtrière", avait dit à l'AFP Javier Sicilia au départ de la manifestation.

"La sécurité nationale, ce n'est pas seulement lâcher les troupes dans la rue, c'est beaucoup d'autres choses", a-t-il dit. "Nous devons nous asseoir autour d'une table et réfléchir à la stratégie, parce que ce qui a été fait jusqu'à maintenant a été une erreur".


La marche avait démarré jeudi dans la ville de Cuernavaca, à 90 km au sud de la capitale mexicaine - où le 28 mars dernier, avaient été trouvés dans une voiture les cadavres d'un fils de Javier Sicilia, Juan Francisco, et de six autres personnes portant des traces de torture. Les homicides ont été attribués par le gouvernement à un cartel de trafiquants de drogue.

Il s'agit de la deuxième protestation convoquée par Javier Sicilia depuis la mort de son fils. La prochaine initiative sera la signature en juin d'un pacte pour la dignité nationale, à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique, la ville la plus touchée par la violence avec plus de 3.000 morts en 2010.

En tête de la manifestation, portant le drapeau du Mexique, figurait aussi dimanche Julian LeBaron, leader d'une communauté de mormons de l'Etat du Chihuahua (nord), dont le fils a été assassiné après avoir été enlevé. "Je suis ici pour qu'on s'en souvienne pour que cesse l'impunité".

Derrière lui, se tenant par les bras, ont défilé Javier Sicilia et d'autres parents de victimes avec des dizaines de pancartes portant les photos d'hommes ou de femmes morts ou disparus au cours des quatres dernières années.

Catholique pratiquant, le poète avait commencé la journée, au départ de la cité universitaire, par une prière collective avec d'autres sympathisants. Sur le trajet, s'est joint au cortège le père Alejandro Solalinde, un défenseur des droits des immigrés d'Amérique centrale et du Sud qui passent par le Mexique pour gagner les Etats-Unis. En août 2010, 72 immigrants des ces régions avaient été assassinés dans une localité du nord du pays par le cartel des Zetas, un gang formé par d'anciens militaires d'élite de l'armée mexicaine.



AFP


IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE


RECHERCHER
   
Zoom sur 3 pays
Un soldat français tué dans un accident de la route au Mali

Au Sénégal, grand ménage au sein de la fonction publique

Rwanda: l'opposante Victoire Ingabire plaide sa cause alors que s'achève son procès en appel

Zoom Photos
Le médiateur Blaise Compaoré tend la main(du diable)au CNDD
Obama renoue avec la Chine
Les Guinéens disent non à la candidature du Capitaine Dadis
Les nouveaux président et vice présidente de l'Union Européenne
Le médiateur Blaise Compaoré tend la main (du diable)au Capitaine Dadis
Obama consolide les relations USA - Chine
La junte qui a pris la Guinée en otage (Sékouba, Dadis,Toto)
Les Guinéens disent " NON" à la candidature du capitaine Moussa Dadis Camara
Herman van Rompuy, le nouveau président de l'Union Européenne


Reactions de la diaspora  ::  Partenaires  ::  Zoom sur 3 pays  ::  Zoom Photos  ::  Contact  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro