Afrique du Sud - Algérie - Angola - Benin - Burkina Faso - Burundi - Cameroun - Centrafrique - Comores - Congo - Côte d'Ivoire - Djibouti - Egypte - Erythrée - Ethiopie - Gabon - Gambie - Ghana - Guinee - Guinee Bissau - Guinee Equatoriale - Iran - Kenya - Liberia - Libye - Madagascar - Malawi - Mali - Maroc - Mauritanie - Niger - Nigéria - ouganda - Rwanda - Sénégal - Sierra Léone - Somalie - Soudan - Tchad - Togo - Tunisie - Turquie - Zimbabwe -
Africa TV

Vaste offensive de l'armée nigériane contre les islamistes de Boko Haram

Dépêches
L'agent présumé de la CIA arrêté à Moscou enquêtait sur l'attentat de Boston
Jerry Brown, sauveur de la Californie
Merkiavel va nous sauver de Merkel
Le combat de Cécile Kyenge pour l’intégration sera long
Géorgie: Mystérieuse opération à Lopota
Dossiers
Mexique: plus de 85.000 manifestants contre la violence
MEXICO (AFP) - Plus de 85.000 personnes, selon une estimation des auto(...)
Ouganda: Total achète pour 1,47 milliard de dollars le tiers d'un gisement de Tullow Oil
Le géant pétrolier français Total a annoncé mercredi avoir acheté pour(...)
L'Egypte mise sur le tourisme "révolutionnaire"
Quelques semaines après la révolte qui a poussé les visiteurs occident(...)
Plus tôt l'Allemagne sortira du nucléaire, mieux ce sera, assure Merkel
Plus tôt l'Allemagne sortira du nucléaire, mieux ce sera, a déclaré la(...)
Yémen: Saleh prêt à quitter le pouvoir début 2012
Le président yéménite contesté Ali Abdallah Saleh est prêt à quitter l(...)
Reactions de la diaspora


Etats-Unis: "va en enfer Barack", polémique autour d'une publicité dans le métro

Japon: le combat exemplaire d'un maire pour sa ville et ses deux fils

Corruption: le Fonds mondial de lutte contre le sida doit améliorer ses contrôles

Les Nations unies déclarent deux régions du sud de la Somalie en famine

Syrie et Libye exhortées par le G8 à mettre un terme aux violences

L'Europe promet d'aider Ouattara à stabiliser la Côte d'Ivoire

L'UA demande à Gbagbo de céder immédiatement le pouvoir

Immigration : Rome demande à l'UE d'accueillir des immigrés

Sommet de la Cédéao sur fond de crise ivoirienne qui s'aggrave

Partenaires










Autres sites d'informations sur la guinée >>

Reactions de la diaspora

[AJOUTER UN MESSAGE]

Sommet de la Cédéao sur fond de crise ivoirienne qui s'aggrave [2011/3/23]

Le président nigérian Goodluck Jonathan a indiqué mercredi à l'ouverture du sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) à Abuja, que la communauté pourrait demander à l'ONU d'aller plus loin dans sa réponse à la crise post-électorale en Côte d'Ivoire.

"Je pense que nous pouvons adopter une résolution pour demander à l'ONU de prendre des mesures un peu plus sérieuses concernant la situation en Côte d'Ivoire", a-t-il déclaré.

"Je n'ai aucun doute que nous ayons la volonté, l'engagement et la détermination collective pour mettre un terme à la triste crise en Côte d'Ivoire", a poursuivi M. Jonathan, président en exercice de la Cédéao.

Il a ajouté espérer que cela pourrait se faire "sans faire usage de la force légitime".

Les chefs d'Etat et de gouvernements ouest-africains ont entamé mercredi un sommet ordinaire de deux jours dans la capitale fédérale nigériane Abuja, consacré notamment à la grave crise en Côte d'Ivoire, née de la présidentielle du 28 novembre 2010.

En décembre, la Cédéao avait menacé de faire usage de la force pour chasser du pouvoir le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo à la faveur de son rival Alassane Ouattara, reconnu élu par la quasi-totalité de la communauté internationale.

Dans la matinée, une centaine de femmes ont manifesté devant le siège de la Cédéao, dans la capitale fédérale nigériane, pour demander aux chefs d'Etat et de gouvernements régionaux d'agir.

"Nous demandons d'une seule voix à nos dirigeants de mettre fin à la violence en Côte d'Ivoire et ailleurs dans la sous-région", a indiqué à l'AFP l'une des manifestantes, Haja Manso Kamara, de nationalité sierra-léonaise.

Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit, devait aussi intervenir à l'ouverture du sommet ordinaire auquel participaient notamment les présidents sénégalais Abdoulaye Wade, burkinabè Blaise Compaoré, sierra-léonais Ernest Koroma et la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf.

Figure également à l'ordre du jour la révision de la suspension de la Guinée et du Niger. Exclus de l'organisation suite à des coups d'Etat militaires, respectivement en 2008 et 2010, ces pays ont récemment organisé des élections permettant un transfert du pouvoir à des régimes civils.

Le sommet semestriel de la Cédéao intervient trois mois après deux réunions extraordinaire des dirigeants ouest-africains, en décembre, qui avaient suspendu la Côte d'Ivoire en pleine crise post-électorale, reconnu Alassane Ouattara vainqueur de la présidentielle du 28 novembre, et menacé le président sortant Laurent Gbagbo de le déloger par la force s'il s'obstinait à rester au pouvoir.

M. Gbagbo occupe toujours la présidence, M. Ouattara, reconnu président par la quasi totalité de la communauté internationale est toujours confiné dans un grand hôtel d'Abidjan et l'on craint désormais une guerre civile.

Les violences ont fait près de 440 morts selon l'ONU et des centaines de milliers d'Ivoiriens ont fui leur habitation.

Un porte-parole de la Cédéao, Sunny Ugoh, a prévenu qu'il ne fallait pas s'attendre à l'annonce de nouvelles mesures concernant cette crise lors du sommet qui examinera un rapport du Conseil de médiation et de sécurité de la Cédéao sur la Côte d'Ivoire.

"Il s'agit simplement", pour les dirigeants de la sous-région, "de se tenir informés de la situation", a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant que les efforts pour trouver une solution à cette crise étaient désormais menés au niveau de l'Union africaine (UA).

Une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'UA a aussi été annoncée pour jeudi à Abuja, mais il n'était pas clair si elle était maintenue.

L'option militaire semble avoir pour l'heure été écartée par la Cédéao. Le chef de la diplomatie nigériane, Odein Ajumogobia, a notamment souligné que l'ONU devrait valider toute intervention armée.

De plus, la Cour de justice de la Cédéao a enjoint la communauté, la semaine dernière, de s'abstenir de l'usage de la force en Côte d'Ivoire.

Mardi, International Crisis Group (ICG) a estimé que le sommet devrait décider de la "création d'une mission militaire" pour protéger les civils dans ce pays.

Selon un communiqué du groupe d'analyses et de réflexion, "la Côte d'Ivoire n'est plus au bord de la guerre civile, cette dernière a déjà commencé".

Lors du sommet, les dirigeants devront également choisir le successeur de Goodluck Jonathan à la présidence tournante de la Cédéao.


AFP

 
RECHERCHER
   
Zoom sur 3 pays
Un soldat français tué dans un accident de la route au Mali

Au Sénégal, grand ménage au sein de la fonction publique

Rwanda: l'opposante Victoire Ingabire plaide sa cause alors que s'achève son procès en appel

Zoom Photos
Côte d'Ivoire: 1 mort et 2 blessés lors de à la grève des enseignants dans l'ouest du pays
Etats-Unis: Susan Rice à son tour interrogée sur l'attentat de Benghazi
Le gouvernement colombien reprend les négociations avec les FARC, qui décrètent un cessez-le-feu unilatéral
Les pétrodollars du Qatar au secours de l'économie italienne
Zuma appelle à la poursuite du dialogue pour obtenir la paix au Mali
Jean-Marc Ayrault à Berlin pour rassurer les Allemands sur sa stratégie économique
L'UE promet cinq milliards d'euros pour la relance de l'Egypte
Visite du ministre français des AE en Libye
Les Palestiniens entament des dispositions pour l'exhumation d'Arafat


Reactions de la diaspora  ::  Partenaires  ::  Zoom sur 3 pays  ::  Zoom Photos  ::  Contact  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro